Steph Curry et les Warriors classés dans le match 2 contre les Mavs

Eh bien, c’était un match de basket que nous n’oublierons pas de sitôt. Les Golden State Warriors ont connu une première mi-temps épouvantable contre les Dallas Mavericks lors du match 2 de la finale de la Conférence Ouest, à un moment donné avec 19 points de retard. Mais ils ont surmonté le gros déficit et, ce faisant, ont vaincu avec arrogance les Mavs 126-117.

C’est une avance de 2-0 pour les Dubs, mais les deux prochaines victoires ne seront pas faciles du tout.

Mais nous n’avons pas encore à nous en soucier. Pour l’instant on ne s’inquiète que de la magnifique victoire… et des joueurs qui l’ont accomplie. Et cela signifie saisir le stylo rouge et distribuer des notes – certaines bonnes, d’autres mauvaises – pour les Warriors qui ont pris le terrain vendredi. Comme toujours, les notes sont pondérées en fonction de nos attentes vis-à-vis de chaque joueur.

Remarque : le pourcentage de tirs réels (TS) moyen de la ligue était de 56,6 % cette saison

Vert Draymond

28 minutes, 6 points, 6 rebonds, 5 passes décisives, 4 revirements, 6 fautes, 2 pour 6 tirs, 1 pour 2 trois, 1 pour 2 lancers francs, 43,6% TS, -19

La série continue !

En dehors de cela, ce fut un match assez difficile pour Dray, pour un certain nombre de raisons. Il a été en faute pendant la majeure partie de la nuit et a commis sa cinquième faute à mi-chemin du troisième quart, ce qui l’a mis à l’écart jusqu’à la moitié du quatrième. Et puis il a commis une faute à son retour.

Il a également eu une faute technique et a flirté avec une deuxième faute technique beaucoup fois. Donnez-lui le mérite d’avoir évité une deuxième faute technique, mais les arbitres avaient-ils décidé de lui en donner une (il y a eu un moment classique de double technologie lorsqu’il s’est battu avec Dorian Finney-Smith, mais d’une manière ou d’une autre, ils n’ont donné qu’une technologie à Finney- Smith), personne d’autre que les fans de Warriors n’aurait trouvé cela injustifié.

Green ne peut pas se mettre à la discrétion des arbitres dans un match aussi critique. Ils lui ont donné beaucoup de corde vendredi, heureusement, mais il ne peut pas supposer qu’ils continueront.

Ce n’était pas non plus sa meilleure performance défensive. Rappelez-vous, “pas sa meilleure performance défensive” est toujours une très bonne défense quand il s’agit de Draymond Freaking Green, mais dans l’ensemble, il ne ressemblait pas au joueur vedette qu’il est.

Note : C-

Bonus d’après-match : À égalité pour le chef d’équipe pour les passes décisives, le pire plus / moins de l’équipe.

André Wiggins

38 minutes, 16 points, 5 rebonds, 5 passes décisives, 1 interception, 1 contre, 1 revirement, 4 fautes, 5 en 14 tirs, 3 en 5 3, 3 en 6 lancers francs, 48,1% TS, +16

Une nuit de score assez inefficace de Wiggins, qui a tenté de recréer son éclat de la première mi-temps du premier match, mais n’a pas été en mesure de le faire.

Je dirai que Wiggins a fait un meilleur travail en défendant Luka Dončić que n’importe lequel des autres Warriors, mais Dončić s’est quand même retrouvé avec 42 points très efficaces et huit passes décisives avec seulement deux revirements.

Des passes de qualité, et Wiggins a fait un excellent travail ces derniers temps en s’occupant du basket-ball. Mais finalement pas un très bon jeu de sa part.

Note : C+

Bonus d’après-match : À égalité pour le chef d’équipe en passes décisives.

Kevon Looney

32 minutes, 21 points, 12 rebonds, 2 passes décisives, 1 faute, 10 pour 14 tirs, 1 pour 1 lancers francs, 72,7% TS, +9

Était-ce le meilleur jeu de la vie de Looney ? Cela aurait très bien pu l’être.

Je pense qu’il est assez juste de dire que c’était le meilleur match offensif de sa vie. Il a eu un record de points en carrière, mais la folie de sa production de buteurs va au-delà de cela.

Il n’y a pas grand-chose à dire sur Looney, à vrai dire, car les chiffres racontent vraiment l’histoire. Il a dominé l’intérieur, marquant régulièrement à l’intérieur et contenant l’offensive de Dallas. Il a très bien réussi lorsqu’il est passé à Dončić. Il a eu 21 rebonds – les Mavs, en équipe, n’en ont eu que 30.

Et quand Green a eu des ennuis et s’est assis à la place de Looney, les Warriors ont mieux joué au basket.

Juste une exposition sensationnelle pour quelqu’un qui attend depuis longtemps de recevoir ses fleurs.

Note : A+

Bonus d’après-match : A mené l’équipe aux rebonds.

Steph Curry

37 minutes, 32 points, 8 rebonds, 5 passes décisives, 3 revirements, 4 fautes, 11 en 21 tirs, 6 en 10 trois, 4 en 4 lancers francs, 70,3% TS, +15

Attention monde, Steph Curry apprend à tirer des lancers francs. Il est maintenant le package total!

Blague à part, c’était un jeu assez épique de Curry. Il était le seul Warrior à avoir commis une attaque dans la triste première mi-temps de l’équipe et a presque à lui seul organisé une course à la fin du deuxième quart-temps pour donner à l’équipe un peu de vie et d’élan avant la pause.

Et en seconde période, il a commencé à danser dessus, avant de se lancer dans la mise à mort.

Steph contre Luka est une bataille pour les âges, et je suis tellement content que nous puissions la regarder. Je suis également très heureux que nous soyons du côté de Steph.

Note : A

Bonus d’après-match : A mené l’équipe aux points, à égalité pour le chef d’équipe en passes décisives.

Klay Thompson

37 minutes, 15 points, 4 rebonds, 5 passes décisives, 4 fautes, 6 pour 10 tirs, 1 pour 4 trois, 2 pour 2 lancers francs, 68,9% TS, -9

Malgré le fait que son tir sauté ne tombait pas, Klay a quand même réussi à avoir une soirée de but incroyablement efficace. Ce fut une excellente démonstration de sélection de tirs de qualité et d’entraînements agressifs vers le cerceau pour Thompson, et ce dernier a entraîné une poignée de seaux d’embrayage en seconde période.

Cela dit, sa défense était vraiment mauvaise dans ce match. Il a été incendié par Dončić – et oui, tout le monde le fait, mais Klay avait vraiment du mal à forcer Dončić à s’éloigner des endroits où il voulait être. Et la défense de Thompson n’était pas très bonne contre les autres joueurs non plus.

Catégorie B-

Bonus d’après-match : À égalité pour le chef d’équipe en passes décisives.

Otto Porter Jr.

24 minutes, 11 points, 7 rebonds, 4 passes décisives, 1 interception, 1 contre, 1 revirement, 2 fautes, 4 en 4 tirs, 1 en 1 3, 2 en 3 lancers francs, 103,4% TS, +11

Je ne veux vraiment, vraiment, vraiment pas penser à où seraient les Warriors si OPJ était toujours mis à l’écart avec sa douleur au pied.

Qu’y a-t-il à dire que je n’ai pas déjà dit un million de fois ? Il maintient l’attaque fluide, joue une défense de qualité, peu importe à qui il s’adresse, attaque le verre sans relâche et réussit ses tirs.

C’est juste un acteur de rêve.

Note : A+

Damion Lee

5 minutes, 0 point, 1 passe décisive, 1 revirement, 2 fautes, 0 pour 2 tirs, 0 pour 2 trois, 0,0% TS, -12

Lee n’est pas censé jouer en ce moment. Mais Andre Iguodala et Gary Payton II sont blessés, et Porter n’est probablement pas prêt à jouer 30 minutes, alors Steve Kerr s’est tourné vers Lee.

Cela n’a pas fonctionné dans ce jeu. Cela n’a pas fonctionné du tout, car Lee était assez horrible dans son premier passage, et Kerr n’est jamais revenu vers lui.

Note : D-

Bonus d’après-match : Le pire plus/moins de l’équipe.

Jordan Poole

29 minutes, 23 points, 1 rebond, 5 passes décisives, 2 interceptions, 3 revirements, 2 fautes, 7 en 10 tirs, 2 en 4 trois, 7 en 7 lancers francs, 87,9% TS, +26

J’ai dit après le match 1 que les Mavs étaient un peu impuissants contre un joueur comme Poole, qui peut marquer en reculant pour un trois ou en se frayant un chemin vers le cerceau.

C’était en plein écran vendredi, avec Poole jouant avec la défense de Dallas, voyant quelles actions ils arrêteraient, puis les punissant avec différentes actions.

Il était totalement en contrôle et semblait simplement jouer à un niveau entièrement différent de celui des défenseurs des Mavericks.

Cela aide que la défense soit toujours hyper concentrée sur Curry et Thompson, mais Poole brillait même lorsque ces deux joueurs étaient sur le banc. Il est la vraie affaire … et plus encore.

Note : A+

Bonus d’après-match : À égalité pour le chef d’équipe en passes décisives, meilleur plus / moins de l’équipe.

Moïse Moody

10 minutes, 2 points, 1 passe décisive, 1 faute, tir 1 contre 1, 100,0% TS, +8

Moody a obtenu les minutes de la deuxième mi-temps de Lee et je pense qu’il est sûr de dire qu’il va également obtenir les 3 minutes du match de Lee.

Si vous n’étiez pas très attentif, vous n’auriez pas remarqué que Moody était dans le jeu. C’est une bonne chose. Il a joué sans erreur, ce qui est la plus grande chose que les Warriors attendent de lui, et une chose incroyablement rare à trouver chez une recrue.

Note : A-

Les DNP du vendredi : Nemanja Bjelica, Jonathan Kuminga, Juan Toscano-Anderson

Les inactifs du vendredi : André Iguodala, Gary Payton II, James Wiseman

Leave a Comment