Si vous êtes sur cette liste, félicitations, vous êtes le pire.

Il est difficile de catégoriser les pires bases de fans. C’est comme classer les films de David Spade.

Est-ce le fan gâté et pétulant des Yankees ? Est-ce la base de fans qui s’est si mal comportée qu’il y avait autrefois une prison dans le stade (si le touché ne rentre pas, vous devez acquitter) ? Est-ce la plus grande base de fans de premier plan qui ait jamais existé parmi les fans des Giants de New York ? Est-ce que ce sont les fans des Patriots, qui pensent avoir inventé le football, bien qu’ils chevauchent le génome de Tom Brady comme un jockey au Preakness ? Est-ce le fan de basket de Duke ? La seule base de fans que toutes les autres bases de fans fusionnent comme Voltron et acceptent de détester, comme tous les scientifiques conviennent qu’il y a eu un Big Bang.

Les fans sont le sang du sport et ils doivent être chéris. Eh bien, la plupart d’entre eux. Certains d’entre eux. Une petite partie d’entre eux. Ceux qui ne sont pas en prison.

La plupart des fans sont super. Ce ne sont pas ces fans.

Les fans de cette liste sont à l’opposé de la royauté des fans comme les fans des Cleveland Browns, des Baltimore Orioles, des Pittsburgh Steelers et des Green Bay Packers. Ou la base de fans la plus sous-estimée de tous les sports des Ravens de Baltimore.

Quel est le contraire de la classe et de la royauté ? Le Ted Nugent des fans ?

Les fans qui ont fait cette liste disent “dernier set, meilleur set” pendant qu’ils s’entraînent.

On s’amuse bien ici. Si vous n’avez aucun sens de l’humour, comme un fan des 49ers, lisez ailleurs, à moins que vous ne soyez un fan des Astros de Houston. Dans ce cas, demandez à quelqu’un de vous lire cette liste.

La liste est également limitée aux États-Unis. Nous sommes déjà assez mauvais. Pas besoin d’entraîner la planète entière là-dedans. De plus, lorsqu’une liste quitte les États-Unis, l’immigration s’en mêle, et c’est là que les choses se compliquent.

Donc, comme un fan des Jets l’écrirait : LET’S GET THE SHUW STARTID.

10. Fans des Eagles de Philadelphie

Il s’agit plus d’une nomination émérite puisque les fans des Eagles ne sont vraiment pas si mauvais maintenant. Vraiment. C’est en fait une très bonne base de fans. Étaient-ils autrefois maléfiques ? Oh oui. Les huées de Donovan McNabb le jour du repêchage sont l’un des pires moments de tous les temps de l’histoire du repêchage. Et oui, le comportement des fans des Eagles était autrefois si mauvais qu’ils avaient une prison à l’intérieur de l’ancien stade. C’est de la tromperie de fan de première classe.

Cependant, les huées notoires du Père Noël sont une histoire plus compliquée que les fans non-Eagles ne veulent l’admettre. Conclusion : le Père Noël le méritait.

9. Les fans de football de Notre-Dame

N’ont pas remporté de championnat national depuis plus de trois décennies, mais agissent comme s’ils étaient en Alabama. En réalité, le programme est le Mike Dukakis du football. En tant que personne irlandaise à 17% (sérieusement), cela me fait mal. De plus, Rudy était hors-jeu.

MAUVAIS PROPRIÉTAIRES : Le bon marché, l’avide, l’inepte et l’antipathique

IL FAUT Y ÊTRE : Décomposer les sites sportifs qui offrent des expériences légendaires aux fans.

BON. MAL. LAID.: Voici un aperçu des pires (et des meilleurs !) maillots alternatifs du sport

8. Fans de football de l’Université du Texas

Souffre des mêmes symptômes que les supporters irlandais. Ils n’ont pas remporté de titre national de football depuis les années 1800. C’est du moins ce qu’il semble.

7. Fans des Golden State Warriors

Peu de bases de fans sont plus venues ces derniers temps que celle-ci. Il y avait 17 fans de Warrior BSC, avant Steph Curry. Maintenant, ils sont apparemment 20 millions et ils sont fans depuis le début. Ils allèguent.

Les deux personnes qui étaient fans de Golden State Warrior avant que l’équipe ne devienne une dynastie ont été identifiées. (Le train ne figure pas sur la photo.)

6. Fans des Cardinals de Saint-Louis

Saviez-vous qu’ils ont inventé le sport du baseball ?

5. Fans des Red Sox

Je vais y aller doucement avec vous puisque vous êtes probablement encore aux prises avec la déségrégation.

4. Fans des Celtics de Boston

Voir n° 5.

3. Fans des Patriots de la Nouvelle-Angleterre

La vérité, c’est que j’aime vraiment les fans des Patriots. Ils ont vu cette franchise passer de l’un des sports les plus putrides à l’un des meilleurs, et contrairement à d’autres fans comme, disons, les fans des Giants de New York, qui ignorent l’équipe lorsqu’ils perdent et courent comme le Flash pour obtenir dans ce train en marche lorsqu’ils gagnent, les fans des Patriots restent avec l’équipe.

Fans des Patriots : Savez-vous combien de Super Bowls nous avons gagnés ?  Vous n'avez pas?  Laisse moi te dire.  En détail.  Encore et encore.

Fans des Patriots : Savez-vous combien de Super Bowls nous avons gagnés ? Vous n’avez pas? Laisse moi te dire. En détail. Encore et encore.

Les mettre ici concerne davantage mon devoir constitutionnel en tant qu’Américain de reconnaître à quel point les autres fans méprisent absolument les fans des Patriots. Ils sont peut-être la base de fans la plus détestée du sport. La philosophie de base des fans des Patriots est la suivante : “Nous sommes géniaux, sucez-le. Et collez Deflategate sur votre —.”

Je respecte cette philosophie de vie mais je vois à quel point c’est très ennuyeux.

2. Fans des Cowboys de Dallas

Fans des Cowboys en août : (En disant devant vous) “C’est notre année ! De retour dans le Super Bowl !”

Les fans des Cowboys en décembre après avoir été éliminés des séries éliminatoires : (Disant de l’autre côté de la pièce) “Je vais changer et devenir un fan des Eagles.”

L'éternel regard d'un fan des Cowboys en fin de saison après une autre éliminatoire ratée : la tristesse.  (AP Photo/Roger Steinman)

L’éternel regard d’un fan des Cowboys en fin de saison après une autre éliminatoire ratée : la tristesse. (AP Photo/Roger Steinman)

1. Fans des Heat de Miami

Ces fans ont l’honneur de posséder l’un des moments les plus involontairement hilarants de l’histoire des fans. C’était le 19 juin 2013. Match 4 de la finale. Il reste 28,2 secondes. Les San Antonio Spurs sont en avance sur le Heat de quatre points. Manu Ginobili des Spurs se dirige vers la ligne des lancers francs.

À ce moment-là, les fans de Heat, qui sont probablement arrivés avec 90 minutes de retard, ont commencé à quitter l’arène. Ginobili réussit l’un de ses deux lancers francs. Tout l’enfer se déchaîne après cela et le Heat renverse le jeu, le mène aux prolongations et gagne.

Les fans de chaleur qui sont partis ont désespérément essayé de revenir mais ont été mis en lock-out.

Victor Oquendo de WPLG, comme l’a noté Deadspin.com, était là pour s’assurer qu’ils ne sont pas éhontés :

Les fans sortent en streaming … je vais vomir

– Victor Oquendo (@VictorOquendo) 19 juin 2013

Honnêtement gênant. Je me prépare pour mon tir en direct à l’extérieur de l’arène, en regardant fan après fan sortir tôt.

– Victor Oquendo (@VictorOquendo) 19 juin 2013

Maintenant, je regarde des fans horribles, ivres, qui abandonnent, essayant désespérément de revenir. C’est de la folie.

– Victor Oquendo (@VictorOquendo) 19 juin 2013

Aucun d’entre eux ne mérite d’être admis. Ils martèlent les portes vitrées. Je suis pour l’égalité des sexes mais je ne vois que des gardiennes…

– Victor Oquendo (@VictorOquendo) 19 juin 2013

@juanguibeme ils ne le sont pas. C’est absurde. Les gens crient sur la façon dont ils ont payé beaucoup d’argent. Vraiment?!

– Victor Oquendo (@VictorOquendo) 19 juin 2013

Les flics sont enfin là. Les fans frappent toujours aux portes en suppliant d’être laissés entrer.

– Victor Oquendo (@VictorOquendo) 19 juin 2013

@CarlosWPLG l’affichage le plus pathétique que j’aie jamais vu ici.

– Victor Oquendo (@VictorOquendo) 19 juin 2013

Je suis né et j’ai grandi à Miami. J’avais l’habitude de détester la perspective nationale contre les fans de Heat, mais je ne peux plus la combattre.

– Victor Oquendo (@VictorOquendo) 19 juin 2013

Comportement absolument classique des fans de Miami Heat. Une place bien méritée au sommet.

Cet article a été initialement publié sur USA TODAY : Les pires bases de fans dans le sport : Félicitations à ces 10 pour être les pires

Leave a Comment