Recettes pour Diwali, la fête des lumières : Sooji Halwa, Aloo Tikki

La nourriture nourrit de nombreuses faims, dont l’une est la faim du sacré. Le lien entre la nourriture et la religion donne un sens, aide à ordonner la vie quotidienne et marque des occasions spéciales pour d’innombrables croyants.

Le festival de Diwali, une grande célébration annuelle de cinq jours pour des millions d’hindous, de jaïns et de sikhs, commence cette année le 24 octobre. Il est connu sous le nom de “fête des lumières” pour les rangées de lampes en argile colorées installées et allumées à l’extérieur. la maison. En son centre, Diwali célèbre le triomphe de la lumière sur l’obscurité, du bien sur le mal.

Diwali concerne certainement la préparation et la consommation de nombreux aliments, en particulier les aliments sucrés (“mithai”), signes positifs de bonté dans les mois à venir. (Le judaïsme adopte le même sentiment à Rosh Hashanah, le début de sa nouvelle année, avec des morceaux de pomme trempés dans du miel.)

Une recette ici est un dessert de farine de semoule cuite avec de l’eau et du lait, sucrée avec du sucre, des raisins secs dorés et des noix. Très Diwali. L’autre est l’un des aliments de rue les plus courants en Inde, l’aloo tikki (mot à mot, “galettes de pommes de terre”) que j’ai décoré, pour ainsi dire, avec des pois verts, des grains de maïs jaunes et des morceaux de piments verts et rouges. Encore une fois, très Diwali, une fête également connue pour ses somptueuses couleurs de lampadaires, de vêtements et de couverts de table.

Sooji halwa réconfortant, pouding indien à la semoule sucrée. (Bill St. John, spécial pour le Denver Post)

Sooji Halwa (pouding à la semoule sucrée)

Adapté de cookwithmanali.com. Pour 4 personnes.

Ingrédients

  • 1/3 tasse de sucre (ou 1/2 tasse pour une halwa plus sucrée)
  • 3/4 tasse d’eau
  • 3/4 tasse de lait entier
  • Pincée de filaments de safran
  • 1/3 tasse de ghee
  • 1/2 tasse de semoule (sooji), finement moulue
  • 10 noix de cajou entières cassées en petits morceaux ou 2 cuillères à soupe d’amandes effilées
  • 2 cuillères à soupe de raisins secs dorés
  • 1/8 cuillère à café de poudre de cardamome

les directions

Dans une casserole, ajouter le sucre, l’eau, le lait et le safran. Remuer et laisser chauffer à feu moyen. Ne pas faire bouillir mais dissoudre tous les cristaux de sucre. Garder au chaud.

Pendant ce temps, faites fondre le ghee dans une deuxième casserole à feu moyen. Ajouter la semoule (sooji) à cette casserole et remuer, en enrobant le sooji avec le ghee fondu. Ajouter les noix et les raisins secs et remuer.

En remuant continuellement, faire rôtir le sooji à feu moyen-doux. Après environ 1 minute, ajoutez la poudre de cardamome et continuez à remuer pendant environ 8 à 9 minutes. (Si vous voulez du halwa de couleur plus foncée, faites rôtir le sooji quelques minutes de plus en faisant attention de ne pas le brûler.)

Ajouter très soigneusement et lentement le mélange lait-eau-sucre chauffé dans la casserole avec le sooji chauffé. Il bouillonnera furieusement alors soyez prudent, ajoutez le liquide en 2-3 mesures, en fouettant continuellement avec la main libre. Continuez à remuer pendant que le sooji commence à absorber le liquide et à épaissir.

Remuer pendant 2 minutes de plus ou jusqu’à ce que la halwa épaississe et quitte les parois de la casserole. Casser le halwa, si désiré. Servir chaud, garni de plus de noix si vous le souhaitez.

Aloo Tikki (galettes de pommes de terre épicées)

Adapté de hebbarskitchen.com et « Indian for Everyone », par Anupy Singla (Agate, 2014). Si vous n’avez aucun des assaisonnements ou des épices, remplacez simplement 3 cuillères à café de “poudre de curry”. (Vous ne devriez pas renoncer à faire aloo tikki faute d’épices indiennes.) Donne 15 galettes ou plus.

Ingrédients

  • 3 grosses pommes de terre Russet (ou l’équivalent en pommes de terre cireuses comme la Yukon Gold), pelées et coupées en gros morceaux
  • 2 cuillères à soupe de ghee ou d’huile végétale neutre
  • 1 grosse cuillère à café de graines de cumin
  • 1 cuillère à café de poudre de curcuma
  • 1 oignon jaune moyen, pelé et haché finement
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe de pâte gingembre-ail
  • 1 petit jalapeño, équeuté, épépiné, déveiné et émincé
  • 2-3 piments serrano rouges (si disponibles, verts sinon), équeutés, épépinés, déveinés et émincés
  • 1 grosse cuillère à café de poudre de coriandre
  • 1 cuillère à café de poudre de mangue séchée (amchur)
  • 1 cuillère à café de piment en poudre
  • 1 grosse cuillère à café de garam masala
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron fraîchement pressé
  • 2/3 tasse de petits pois, surgelés OK, cuits, égouttés et légèrement écrasés
  • 2/3 tasse de grains de maïs, congelés OK, cuits, égouttés et légèrement écrasés
  • 2 cuillères à soupe de fécule de maïs
  • Huile végétale neutre pour friture

les directions

Cuire les morceaux de pommes de terre dans de l’eau bouillante très salée jusqu’à ce qu’ils soient bien cuits (15-25 minutes). Bien égoutter et laisser sécher. Ecraser en gardant quelques petits grumeaux. Mettre de côté pour refroidir suffisamment en toute sécurité pour être manipulé.

Dans une grande poêle à feu moyen-élevé, ajouter le ghee et le faire fondre. Ajouter les graines de cumin et le curcuma et cuire 30 secondes jusqu’à ce que les graines commencent à grésiller. Ajouter l’oignon émincé et le sel et cuire les oignons pendant 2-3 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien ramollis.

Leave a Comment