Mazra ouvre un nouveau restaurant à Redwood City

Mazra, un restaurant méditerranéen de 2 ans à San Bruno connu pour ses brochettes au charbon de bois et ses falafels croustillants, a connu un tel succès que ses propriétaires ouvrent un deuxième restaurant.

Les propriétaires et frères Saif et Jordan Makableh ouvriront la deuxième Mazra au 2021 Broadway St. au centre-ville de Redwood City au début de l’année prochaine. Ils prévoient de fermer temporairement le Mazra d’origine sur l’avenue San Bruno en même temps afin de pouvoir le remodeler pour répondre à la forte demande qu’ils ont connue, en particulier depuis leur arrivée sur la liste nationale des 100 meilleurs restaurants de Yelp l’année dernière. (Le critique de restaurant du San Francisco Chronicle, Soleil Ho, a également nommé Mazra l’un des 25 meilleurs restaurants de la région de la baie.)

Le nouveau restaurant Redwood City servira les mêmes plats qui ont un public fidèle à l’original : des brochettes de viande et de fruits de mer juteuses cuites au charbon de bois, des falafels glissés dans du pita frais et des trempettes comme du tzatziki crémeux avec du labneh fait maison.

Francisco Chen coupe des tranches de poulet à rôtir à la broche chez Mazra à San Bruno.

Santiago Mejia/La Chronique

Il proposera également une nouvelle offre passionnante le week-end : le petit-déjeuner turc. Des tartinades massives de plus de 20 plats comprendront des pains frais, des trempettes, des mezzes et des œufs cuits dans du samneh ou du ghee. Des pains levantins sortiront d’un four à bois, notamment des bagels de Jérusalem (un mince bagel de forme ovale parsemé de graines de sésame), du lavash et du manaeesh moelleux. Le gril au charbon de bois laissera également son empreinte sur le petit-déjeuner, comme avec la shakshuka à base de tomates carbonisées et fumées. Saif Makableh considère le charbon de bois comme un ingrédient essentiel : « C’est une saveur déterminante », a-t-il déclaré.

Il espère capitaliser sur la vitalité de Broadway Street, qui a été fermée à la circulation depuis la pandémie pour permettre davantage de repas en plein air. Les places assises dans les restaurants et les bars débordent désormais dans la rue, qui est souvent bondée le week-end et le soir. Le restaurant disposera de nombreuses places assises à l’extérieur et restera ouvert jusqu’à minuit le week-end.

Mazra attire un grand public à San Bruno.

Mazra attire un grand public à San Bruno.

Santiago Mejia/La Chronique

Pendant ce temps, à San Bruno, les propriétaires agrandiront la cuisine et les salles à manger extérieures. Ils espèrent augmenter le nombre limité de places de stationnement du restaurant, a déclaré Saif Makableh, car les problèmes de stationnement sont une plainte courante sur Yelp. Le restaurant San Bruno rafraîchi rouvrira l’été prochain.

Les Makableh ont ouvert Mazra juste après l’arrivée des commandes d’abris sur place de la région de la baie en avril 2020. Ils ont converti ce qui était le magasin de longue date de leur père, Green Valley Market, en un restaurant à emporter uniquement. Saif Makableh a fait ses armes en travaillant dans des restaurants en Australie tandis que Jordan, son jeune frère, aide aux opérations et aux réseaux sociaux. L’Instagram de Mazra regorge de bobines humoristiques et de publications sur la nourriture qui attirent l’attention, et le restaurant a dessiné des affiches TikTok bien en vue. La salle à manger animée est remplie d’enseignes au néon, de verdure et d’œuvres d’art.

Les copropriétaires de Mazra Jordan Makableh (de gauche à droite), son père Randy Makableh et son frère Saif Makableh dans leur restaurant San Bruno.

Les copropriétaires de Mazra Jordan Makableh (de gauche à droite), son père Randy Makableh et son frère Saif Makableh dans leur restaurant San Bruno.

Santiago Mejia/La Chronique

Saif Makableh a déclaré que les affaires ont afflué après que Mazra ait été nommée n ° 2 sur la liste des 100 meilleurs de Yelp au printemps dernier, et la demande ne s’est jamais estompée.

“Lorsque nous avons ouvert Mazra pour la première fois, nous l’avons conçue sans vraiment penser qu’elle allait être heureusement aussi occupée qu’elle l’est”, a-t-il déclaré. “Nous espérons que certaines des foules que nous pourrons déplacer à Redwood City pour alléger la pression ici à San Bruno.”

Elena Kadvany (elle) est une rédactrice du San Francisco Chronicle. Courriel : elena.kadvany@sfchronicle.comTwitter : @ekadvany

Leave a Comment