L’investisseur activiste ValueAct prend une participation dans le New York Times

ValueAct, un investisseur activiste qui a pris des participations dans de grandes entreprises telles que Microsoft, Reuters et 21st Century Fox, a déclaré jeudi qu’il avait acheté près de 7% des actions ordinaires de The New York Times Company et qu’il ferait pression pour que certaines des activités de l’éditeur soient modifiées. opérations.

L’achat de l’action, rendu public dans un dépôt auprès de la Securities and Exchange Commission jeudi, fait de ValueAct l’un des principaux actionnaires du Times, aux côtés de Vanguard et BlackRock Fund Advisors. Le Times est contrôlé par la famille Ochs-Sulzberger, ce qui limite l’influence des investisseurs extérieurs sur l’entreprise.

Les actions du Times, qui sont en baisse d’environ 27% depuis le début de l’année, ont bondi de plus de 10% à la nouvelle de l’investissement de ValueAct, qui a été signalée pour la première fois par Bloomberg.

Dans une lettre à ses investisseurs jeudi, ValueAct a déclaré avoir mené des recherches qui ont montré que de nombreux consommateurs ne savaient pas que le Times vendait un abonnement groupé à ses produits, qui comprennent des actualités, des jeux, une application de cuisine et la publication sportive The Athletic. ValueAct a déclaré que cela créait une opportunité de croissance potentielle.

“C’est une opportunité que nous pensons que la direction doit saisir de toute urgence, car c’est le plus grand levier pour accélérer la croissance, approfondir la douve concurrentielle du NYT et assurer la solidité et la stabilité à long terme de la plate-forme”, a déclaré ValueAct dans la lettre, selon à une personne ayant connaissance de son contenu.

Le Times compte 9,17 millions d’abonnés payants. Il a pour objectif d’en signer 15 millions d’ici la fin de 2027.

The Times Company a une structure d’actions à deux catégories. Les actions utilisées pour élire la majorité du conseil d’administration de la société, appelée classe B, sont contrôlées par une fiducie pour la famille Ochs-Sulzberger, qui détient 95 % de ces actions. La famille contrôle l’entreprise depuis qu’Adolph Ochs l’a achetée en 1896. Le conseil d’administration de 13 personnes est présidé par AG Sulzberger, qui est également l’éditeur du Times.

Danielle Rhoades Ha, porte-parole du Times, a déclaré dans un communiqué que des membres de l’équipe de direction de l’entreprise avaient eu des conversations avec ValueAct pour échanger des points de vue.

“Le conseil d’administration et l’équipe de direction continueront de prendre des décisions qui, selon nous, sont dans le meilleur intérêt de la société et de tous les actionnaires de la société”, a déclaré Mme Ha dans le communiqué.

Contrairement à certains autres investisseurs activistes – comme Carl Icahn, qui s’est fait un nom grâce à des batailles judiciaires meurtrières – ValueAct a la réputation d’investir dans des entreprises sur une longue période et de travailler avec la direction dans les coulisses. Souvent, il recherche des entreprises, comme Adobe et Microsoft, qui sont en train de changer leurs modèles commerciaux.

Les investisseurs activistes sont de plus en plus disposés à prendre des participations dans des entreprises dotées de structures à deux classes comme The Times. La société activiste Elliott Management a révélé une position dans la société de médias sociaux Pinterest en août, et la société activiste Blackwells Capital a fait pression pour l’éviction du directeur général de Peloton, John Foley, ce printemps.

Le Times a déjà traité avec des investisseurs activistes. En 2008, les fonds spéculatifs Harbinger Capital Partners et Firebrand Partners ont annoncé à la société leur intention de nommer quatre administrateurs indépendants au conseil d’administration de l’éditeur. Le Times a finalement conclu un accord avec les sociétés d’investissement, offrant deux sièges au conseil d’administration.

Leave a Comment