Les marins désignent Ken Giles pour une affectation

Les Mariners ont annoncé qu’ils avaient désigné un releveur Ken Gilles pour l’affectation. Cette décision fait tomber le nombre de 40 joueurs de Seattle à 38.

C’est une évolution surprenante, car les M’s n’avaient pas un besoin urgent d’une place sur la liste des 40 joueurs. Giles n’occupait pas non plus de place sur la liste active, car il a passé la semaine et demie dernière en rééducation dans une ligue mineure tout en revenant d’une oppression aux épaules. Le droitier a lancé deux manches sans but avec Triple-A Tacoma cette semaine, mais l’organisation n’était apparemment pas optimiste quant à ses chances de jouer un rôle clé dans l’enclos des releveurs dans la dernière ligne droite.

Cette décision ferme plus ou moins les livres sur un contrat d’agent libre de deux ans qui ne s’est pas déroulé comme le club l’avait espéré. Les M’s ont signé avec Giles une garantie de 7 millions de dollars pendant l’intersaison 2020-21. Il avait subi une opération de Tommy John en octobre dernier, mais l’organisation avait accepté de lui verser 1,5 million de dollars lors de sa rééducation de la blessure de l’année dernière. En échange, ils ont obtenu un releveur potentiellement d’élite qui avait affiché une MPM de 1,87 tout en éliminant près de 40% des adversaires sur 53 manches en 2019. L’accord est venu avec un salaire de 5 millions de dollars en 2022, ce qui serait une aubaine énorme si Giles reprenait sa forme pré-opératoire, ainsi qu’une option de club de 9,5 millions de dollars pour la saison 2023.

Giles a fini par ne faire que cinq apparitions en MLB au cours de cet accord. Il a raté toute la saison dernière, comme prévu. Alors qu’il espérait qu’il était prêt à participer à la journée d’ouverture cette année, il s’est blessé au doigt lors de l’entraînement de printemps qui lui a coûté plus de deux mois. Giles a fait ses débuts avec les Mariners le 21 juin et a passé un peu plus de deux semaines sur la liste active. Il a travaillé 4 1/3 cadres sans but, accordant un seul coup sûr mais marchant quatre frappeurs contre six retraits au bâton. Dans ce bref regard, la balle rapide de Giles atteignait en moyenne 94,8 MPH et son curseur s’est enregistré à 84,1 MPH. C’est une vitesse solide, mais en baisse par rapport aux moyennes respectives de 96,9 MPH et 86,4 MPH par rapport à son travail de 2019.

Après cinq sorties, Giles a souffert d’un problème d’épaule dont il a essayé de se remettre. Entre la vitesse réduite et l’étanchéité des épaules, les Mariners ont décidé de passer du joueur de 31 ans.

La date limite des échanges est déjà passée, donc Seattle devra placer Giles sur des dérogations pures et simples dans les prochains jours. Il n’y a pas vraiment de différence entre les deux dans ce cas, car il a plus de cinq ans de service dans les ligues majeures. Cela lui donne le droit de refuser une affectation dans une ligue mineure tout en percevant le reste de son salaire garanti même s’il efface les renonciations. Les 29 autres équipes de la ligue auront l’occasion d’ajouter Giles pour la course d’étirement. S’ils réussissent tous, il est presque certain de tester le libre arbitre.

Toute équipe qui prétend que Giles serait responsable du reste du salaire de cette année (environ 1,5 million de dollars). Une équipe réclamante obtiendrait le droit à l’option du club, mais elle serait également responsable du rachat de 500 000 $ si elle refusait l’option. Compte tenu du manque d’expérience récente de Giles, il semble probable qu’il ne sera pas réclamé sur les dérogations, bien que ce soit un prix plus que raisonnable à payer si une autre équipe pensait qu’il pourrait reprendre quelque chose comme sa forme de 2019.

Si Giles efface les dérogations et frappe le libre arbitre, les Mariners resteraient accrochés pour la quasi-totalité de cet onglet. Ils devraient payer le rachat de l’option de l’année prochaine ainsi que tout son salaire restant de 2022, à l’exception de la partie au prorata du minimum de 700 000 $ de la ligue pour tout temps qu’il passe sur la liste MLB d’une autre équipe (qui serait payée par le club signataire). Si Giles n’était pas réclamé et signait ailleurs, il serait agent libre après cette saison; l’option de l’équipe ’23 ne serait pas transférée à une autre équipe à moins qu’il n’ait réclamé des dérogations.

.

Leave a Comment