L’entraîneur des Phoenix Suns, Monty Williams, va bien avec une tension «assez épaisse» à l’entraînement après sa défaite contre les Mavericks de Dallas

Monty Williams a déclaré que les Phoenix Suns étaient encore sous le choc de leur défaite 103-94 dans le match 3 en demi-finale de la Conférence Ouest face aux Dallas Mavericks lors de l’entraînement de samedi. Ce qui, a ajouté l’entraîneur, est exactement la façon dont il aimerait que son équipe se dirige vers le match pivot de dimanche 4.

“Nous aimons les gars qui ont un niveau de chippines, nous aimons les gars qui sont compétitifs, nous aimons la tension dans notre gymnase après avoir perdu un match”, a déclaré Williams. “Et c’était assez épais aujourd’hui, c’est ce que j’aime.”

Les Suns ont pris une avance de six points dans les premières minutes vendredi, mais Dallas a pris la tête au milieu du premier quart et ne l’a jamais lâchée, la poussant à 18 points en seconde période.

Phoenix, qui a perdu quatre matchs consécutifs lors de la finale de la NBA l’an dernier contre les Milwaukee Bucks après avoir commencé la série 2-0, gaspillant le titre, n’a perdu que quatre matchs consécutifs au cours de la saison régulière. Et les Suns n’en ont jamais perdu plus de deux de suite.

Williams a déclaré que laisser la perte s’aggraver un peu fait partie du processus que son équipe utilise pour se recentrer sur le prochain défi.

“Quand vous êtes un mauvais perdant, vous êtes un mauvais perdant”, a déclaré Williams. “C’est comme ça. Je ne vois personne dans les séries éliminatoires qui dit:” Mec, j’adore la façon dont nous avons perdu aujourd’hui. Je ne vois tout simplement pas ça. … Vous détestez perdre et vous l’apportez au gymnase le lendemain. Votre nourriture n’a pas aussi bon goût, il y a une attitude avec elle. Mais elle doit aussi être canalisée de la bonne manière .”

Plusieurs Suns ont admis avoir perdu leur sang-froid avec l’arbitrage lors du match 3 – même si Dallas a été appelé pour plus de fautes (19 à 14).

Une séquence qui a été particulièrement coûteuse est survenue au troisième quart, au milieu d’une course de 11-0 pour les Mavs, lorsque Devin Booker et Chris Paul ont fait valoir qu’un appel hors limites qui, selon les rediffusions, avait été signalé par erreur contre leur équipe. Alors que les stars des Suns avaient leur attention tournée vers les arbitres, Dallas a fait entrer le ballon et Dorian Finney-Smith a été laissé grand ouvert pour frapper un 3.

“Hier soir, cela nous a un peu affectés, car nous avons été distraits et le ballon était en jeu”, a déclaré samedi le centre de Phoenix Deandre Ayton. “Nous avons un peu perdu notre caractère et ce n’est pas du tout nous, inquiets des appels que nous ne recevons pas. En fin de compte, nous ne sommes pas à la maison. Nous ne sommes pas du tout à la maison, alors nous pouvons “Je ne m’attends pas vraiment à quoi que ce soit. La foule est contre nous et c’était bruyant là-dedans, alors nous devons juste rester concentrés et nous serrer les coudes.”

Cela dit, Ayton, 6 pieds 11 pouces et 250 livres, a déclaré que les Suns devraient tester les limites de leur physique tôt dimanche prochain.

“Il suffit de savoir comment le match est arbitré”, a déclaré Ayton. “Savoir ce que vous pouvez faire et ce que vous ne pouvez pas faire en ce qui concerne la limite légale. Être agressif tout le temps jusqu’à ce que vous entendiez [a whistle].”

Williams pense que son équipe trouvera l’équilibre dont elle a besoin pour être à la pointe, mais exécutera toujours et se donnera une chance de monter 3-1 sur Dallas.

“Je dis tout le temps à nos gars, ça ne me dérange pas un chien, mais vous devez apporter l’exécution avec le chien. Vous voyez ce que je veux dire? Et nous avons été bons là-dedans”, a déclaré Williams. “Parfois, nous laissons cela nous déranger, je la laisse me déranger, nous devons être meilleurs. J’aime l’agressivité, c’est qui nous sommes, mais nous devons ajouter des éléments d’exécution à cela. Et c’est une compétence et tout le monde dans le les séries éliminatoires l’ont.

“C’est tellement loin d’un match de saison régulière, ce n’est même pas drôle. Physique, tout ça, c’est un peu accru. Donc ça va faire ressortir beaucoup de motivations compétitives que nous avons tous.”

.

Leave a Comment