L’Église orthodoxe russe dit que le pape François “a choisi le mauvais ton” au sujet du commentaire sur “l’enfant de chœur de Poutine”

NOUVEAUVous pouvez désormais écouter les articles de Fox News !

L’Église orthodoxe russe a riposté au Vatican cette semaine après que le pape François a déclaré à un journal italien que le patriarche Cyrille ne devrait pas “se transformer en enfant de chœur de Poutine” au milieu de l’invasion de l’Ukraine.

“Le pape François a choisi le mauvais ton”, a déclaré mercredi l’Église orthodoxe russe dans un communiqué. “Il est peu probable que de telles déclarations contribuent à l’établissement d’un dialogue constructif entre les Églises catholique romaine et orthodoxe russe, qui est particulièrement nécessaire à l’heure actuelle.”

Le chef de l’Église orthodoxe russe, le patriarche Cyrille, à gauche, et le pape François discutent lors d’une réunion à l’aéroport José Marti de La Havane, à Cuba, en février 2016.
(Adalberto Roque/Photo de piscine via AP)

Le pape a rappelé lors d’une interview avec le journal italien Corriere della Sera que la moitié d’une conversation de 40 minutes qu’il a eue avec le patriarche Kirill en mars consistait en la lecture par le chef de l’Église orthodoxe russe de “toutes les justifications de la guerre”.

LE PAPE FRANÇOIS SUGGÈRE QUE LES « ABOIEMENTS DE L’OTAN À LA PORTE DE LA RUSSIE » ONT PU FORCER POUTINE À ENVAHIR L’UKRAINE

Kirill, un partisan de longue date de Poutine, a fait écho aux justifications du président russe pour la guerre dans des sermons et a rejeté la faute sur l’OTAN.

“Le patriarche Kirill a rappelé qu’à la fin de l’ère soviétique, la Russie avait reçu l’assurance que l’OTAN ne se déplacerait pas d’un pouce vers l’est. Cependant, cette promesse a été rompue, même les anciennes républiques baltes soviétiques ont rejoint l’OTAN”, a déclaré mercredi l’Église orthodoxe russe. “La Russie ne pouvait pas et ne peut pas permettre que cela se produise.”

Le patriarche orthodoxe russe Cyrille prononce la liturgie de Noël dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, en Russie, le jeudi 6 janvier 2022.

Le patriarche orthodoxe russe Cyrille prononce la liturgie de Noël dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, en Russie, le jeudi 6 janvier 2022.
(AP Photo/Alexander Zemlianitchenko)

Malgré leurs désaccords, le pape François a également partiellement blâmé l’OTAN, déclarant cette semaine au journal italien que “les aboiements de l’OTAN à la porte de la Russie” pourraient avoir forcé Poutine à envahir.

“Une colère dont je ne sais pas si on peut dire qu’elle a été provoquée, mais peut-être facilitée”, a déclaré le pape.

Le pape François arrive pour assister à une cérémonie à la cathédrale maronite Notre-Dame des Grâces à Nicosie, Chypre, le jeudi 2 décembre 2021.

Le pape François arrive pour assister à une cérémonie à la cathédrale maronite Notre-Dame des Grâces à Nicosie, Chypre, le jeudi 2 décembre 2021.
(AP Photo/Alessandra Tarantino)

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

Le pape François a rencontré Kirill en personne à Cuba il y a six ans, marquant la première fois qu’un pontife rencontre le chef de l’Église orthodoxe russe depuis le Grand Schisme il y a près d’un millénaire.

Leave a Comment