La créatrice de l’application Gathar, Jodie Mlikota, emmène l’idée d’un événement de chef à l’étranger

Lorsque l’étudiante de Cairns, Jodie Mlikota, a reçu une mission universitaire pour créer une entreprise en démarrage qui résoudrait un problème, elle n’avait aucune idée que cinq ans plus tard, elle serait la PDG d’une entreprise multinationale.

Mme Mlikota a grandi dans et autour des champs de canne à sucre de Freshwater, a fréquenté le Cairns State High School et a étudié sur le campus de Cairns de la Central Queensland University (CQU). Son premier emploi en dehors de l’université a été de travailler au Taste Port Douglas Food and Drink Festival.

Pendant ses études au CQU, Mme Mlikota s’est vu confier une mission basée sur l’entrepreneuriat et grâce aux encouragements de son professeur, l’application Gathar est née.

“La mission consistait à proposer un concept évolutif ou une start-up résolvant un problème que vous aviez déjà rencontré”, a-t-elle déclaré.

“J’ai toujours eu cette idée en tête qu’il est facile de réserver une voiture et de réserver un logement, mais pour que quelqu’un vienne cuisiner pour vous, il n’y avait pas d’application pour cela et c’est de là que l’idée est venue.

“Mon professeur d’université a dit que c’était une très bonne idée et que cela pourrait avoir des jambes, alors ce soir-là, je suis rentré chez moi et j’ai enregistré l’entreprise et le nom de domaine.”

Même si elle dirige maintenant une entreprise internationale, Mme Mlikota dirige toujours l’entreprise depuis son domicile à Cairns. (Fourni : Jodie Mliktota)

Début 2018, Mme Mlikota s’est envolée pour Brisbane pour participer à un atelier de démarrage où elle a présenté l’idée de Gathar.

Ce week-end, elle a remporté un prix à présenter lors d’un week-end mondial de start-up féminines à Paris.

Le début d’une idée

Après une présentation à Paris, Mme Mlikota est revenue à Cairns, a quitté son emploi et s’est consacrée à la création de son entreprise.

“Je savais qu’il y avait des chefs et des cuisiniers privés qui voulaient cuisiner pour les gens dans leur propre maison mais n’avaient pas l’argent pour le marketing ou les compétences en affaires pour pouvoir aller là-bas et créer une entreprise et trouver des clients, ” dit-elle.

“Nous avons donc créé une communauté de chefs et de cuisiniers géniaux et les avons présentés à des personnes souhaitant qu’ils s’occupent de leurs petits événements.”

Les premiers chefs recrutés étaient tous basés à Cairns et Port Douglas.

.

Leave a Comment