Israël capture des Palestiniens qui ont tué 3 personnes dans une attaque au couteau | Conflit israélo-palestinien

Les deux Palestiniens ont été retrouvés près d’une carrière après une chasse à l’homme de trois jours suite à l’attaque d’Elad près de Tel-Aviv.

Les forces israéliennes ont arrêté deux Palestiniens qui ont tué trois personnes lors d’une attaque au couteau la semaine dernière et ont fui les lieux près de Tel-Aviv.

“Les deux terroristes qui ont assassiné trois civils israéliens lors de l’attaque meurtrière dans la ville d’Elad ont été arrêtés”, ont déclaré dimanche la police, l’armée et l’agence de sécurité intérieure dans un communiqué conjoint à la suite d’une vaste chasse à l’homme.

Les deux Palestiniens, identifiés comme étant Asad Yussef al-Rifai, 19 ans, et Subhi Imad Sbeihat, 20 ans, ont été capturés près d’une carrière non loin d’Elad par des unités des forces spéciales utilisant des hélicoptères et d’autres moyens, ajoute le communiqué.

Les coups de couteau de jeudi ont eu lieu lors de ce qu’Israël célèbre comme son jour de l’indépendance.

Pour les Palestiniens, l’anniversaire de la déclaration d’indépendance d’Israël en 1948 marque la Nakba, ou catastrophe, lorsqu’au moins 750 000 personnes ont été violemment expulsées de leurs maisons et de leurs villages dans la Palestine historique.

Elad, une ville juive ultra-orthodoxe, est construite sur les vestiges du village palestinien d’al-Muzayriyah, qui a été ethniquement nettoyé et détruit en juillet 1948.

Selon les forces israéliennes, al-Rifai et Sbeihat en ont blessé quatre autres avec un couteau et une hache avant de s’enfuir.

Traduction : Une photo des auteurs de l’attaque d’Elad, les deux amis Subhi Sbeihat et Asad al-Rifai du village de Rumanneh, près de Jénine.

Montée des tensions

L’attaque au couteau était la dernière d’une série d’agressions meurtrières au plus profond du pays ces dernières semaines. Cela s’est produit alors que les tensions israélo-palestiniennes étaient déjà exacerbées par la violence et les incursions répétées des forces israéliennes dans l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa.

“Nous continuerons à chasser avec détermination ceux qui nous souhaitent le pire à tout moment, et nous les atteindrons”, a déclaré le ministre de la Sécurité publique Omer Barlev dans un communiqué.

Alors que les forces parcouraient la zone à la recherche des hommes, la police a appelé le public à éviter la zone et a exhorté les Israéliens à signaler les véhicules ou les personnes suspectes.

La police a déclaré que les assaillants venaient de la ville de Jénine en Cisjordanie occupée, qui est réapparue comme un bastion lors de la dernière vague de violence – la pire qu’Israël ait connue depuis des années. Plusieurs assaillants sont venus de Jénine.

Près de 30 Palestiniens sont morts dans la violence depuis mars, dont une femme non armée et deux passants. Les groupes de défense des droits disent qu’Israël utilise souvent une force excessive avec peu ou pas de comptes à rendre.

Au moins 18 Israéliens ont été tués dans cinq attaques, dont une autre attaque au couteau dans le sud d’Israël, deux fusillades dans la région de Tel-Aviv et des coups de feu le week-end dernier contre une colonie illégale en Cisjordanie occupée.

.

Leave a Comment