Brownies Biscoff et cakes collants aux pruneaux : les petits fours d’Edd Kimber – recettes | Aliments

JCes deux recettes simples en petits lots sont cuites à la même température, donc si vous voulez faire cuire plusieurs choses sans laisser le four allumé trop longtemps, ce n’est pas un problème de les faire cuire ensemble. Les gâteaux aux pruneaux, qui, je l’admets, ont une apparence quelque peu décevante, ont une saveur et une texture très particulières – un croisement entre le pudding au caramel collant et le pain de malt à l’ancienne, tout gluant et réconfortant et absolument tout ce que je veux dans une cuisson automnale. La recette du brownie, quant à elle, est glorieusement gourmande et, avec sa farce au beurre de biscuit Biscoff, un plaisir garanti.

Brownies farcis au Biscoff (photo du haut)

Je ne peux pas garder des bocaux de Biscoff répandus dans la maison – ils présentent un danger très réel. Si le bocal est ouvert – ou, soyons honnêtes, même s’il ne l’est pas – une cuillère apparaîtra comme par magie dans ma main, me demandant d’en prendre une bouchée. Donc, quand j’en ai à la maison et que je veux l’utiliser dans quelque chose, plutôt que de me laisser tenter tard le soir, ces brownies sont ma façon préférée de cuisiner avec. Je reçois une friandise et je peux partager le reste ou les congeler pour une date ultérieure.

Préparation 25 minutes
Cuisiner 22 minutes
Froideur 2h+
Fait du 4

50 grammes Beurre sans selen dés, plus un supplément pour le graissage
50 grammes plaine farine
15g poudre de cacao
Une pincée de sel de mer fin
70g chocolat noir (65-75% de solides de cacao)
50 grammes roulette du sucre
50 grammes cassonade claire
1 œuf large
1 cuillère à café d’extrait de vanille
75g Tartinade Biscoff

Chauffez le four à 180 C (ventilateur 160 C)/350 F/gaz 4. Graissez légèrement un moule à pain de 23 cm x 13 cm, tapissez-le d’une bande de papier sulfurisé qui dépasse des côtés longs, puis fixez-le en place avec des pinces à reliure en métal.

Tamiser la farine, la poudre de cacao et le sel dans un bol et fouetter pour combiner. Mettez le beurre et le chocolat dans un autre bol placé au-dessus d’une casserole d’eau frémissante, mais sans la toucher, en remuant de temps en temps jusqu’à ce qu’ils soient complètement fondus.

Dans un troisième grand bol, fouetter les sucres, l’œuf et la vanille jusqu’à consistance légère et mousseuse. Verser le chocolat fondu et fouetter à nouveau jusqu’à consistance lisse et homogène.

Ajouter le contenu du bol de farine et incorporer. Verser la moitié de la pâte dans le moule chemisé et l’étaler uniformément. À l’aide d’une cuillère ou d’une poche à douille, répartissez le Biscoff sur le dessus de la pâte, en le lissant doucement de manière uniforme et en laissant une bordure claire et étroite tout autour des bords – la pâte à tartiner est plus facile à travailler si vous la réchauffez légèrement avant utilisation. Ajoutez la pâte à brownie restante et lissez-la doucement sur la couche de Biscoff – essayez d’éviter de trop la déranger.

Cuire au four pendant 22 minutes, jusqu’à ce que le mélange de brownie soit légèrement gonflé. Retirer et laisser refroidir pendant 30 minutes, puis mettre au réfrigérateur pendant quelques heures, jusqu’à ce qu’ils soient bien refroidis – cela facilite la découpe des brownies et contribue également à leur donner une texture dense et fondante.

Les brownies se conserveront dans un récipient scellé jusqu’à quatre jours; ils peuvent également être congelés jusqu’à deux mois.

Teacakes collants aux pruneaux

Les teacakes collants aux pruneaux d'Edd Kimber.
Les teacakes collants aux pruneaux d’Edd Kimber. Photographie : Edd Kimber/Kyle Books

Bien que ces petits gâteaux aient l’air modestes, leur goût dément leur apparence. Avec les saveurs de pruneaux, de thé, de mélasse et de farine de seigle, ils sont la meilleure combinaison de pudding au caramel collant, de gâteau au thé et de pain d’épice. L’inspiration est venue de l’un de mes cafés londoniens préférés, Esters à Stoke Newington, qui fait parfois quelque chose de similaire, et dont la version est restée dans ma tête depuis que je l’ai essayée.

Préparation 25 minutes
Cuisiner 20 min
Fait du 6

40g Beurre sans selplus un supplément pour le graissage
115g pruneaux prêts-à-manger, réduit de moitié
150ml thé noir infusé (j’aime l’earl grey)
75g cassonade claire
1 à soupe de mélasse noire
1 œuf large
75g complet la farine de seigle
25g plaine farine
¼ cuillère à café de sel de mer fin
1
cuillère à café de levure chimique
½
cuillère à café de bicarbonate de soude
Sucre Demerara, pour saupoudrer

Chauffer le four à 180 C (ventilateur 160 C)/350 F/gaz 4 et graisser légèrement un moule à muffins à six trous.

Mettez les pruneaux dans une petite casserole, versez le thé chaud et portez à ébullition. Continuez à mijoter à feu moyen en remuant de temps en temps jusqu’à ce que presque tout le liquide ait été absorbé par les fruits.

Pendant ce temps, mettre le beurre, le sucre et la mélasse dans un bol et battre pendant environ cinq minutes, jusqu’à consistance légère et mousseuse, puis incorporer l’œuf jusqu’à ce qu’il soit complètement mélangé. Dans un autre bol, fouetter les farines, le sel et la levure chimique, puis ajouter au mélange de beurre et mélanger brièvement juste pour combiner.

Retirer la poêle de pruneaux du feu, ajouter le bicarbonate et remuer jusqu’à ce qu’il commence à mousser. Ajouter à la pâte et mélanger brièvement jusqu’à homogénéité.

Verser la pâte dans le moule à muffins préparé, saupoudrer généreusement de sucre demerara, puis cuire au four environ 20 minutes ou jusqu’à ce que les gâteaux reprennent légèrement. Retirer et laisser refroidir pendant cinq minutes, puis démouler délicatement et mettre sur une grille pour refroidir complètement. Les gâteaux se conserveront dans un récipient hermétique pendant au moins quatre jours.

  • Recettes extraites de Small Batch Bakes: Baking Cakes, Cookies, Bars and Buns for One to Six People, par Edd Kimber, publié par Kyle Books à 18,99 £. Pour commander un exemplaire au prix de 16,52 £, rendez-vous sur guardianbookshop.com

Leave a Comment