Astros va acquérir Trey Mancini ; Jose Siri aux rayons dans le cadre d’un accord à trois équipes

16h11 : Droitier Chayce McDermott se dirige de Houston à Baltimore pour conclure l’affaire, Jeff Passan d’ESPN rapports.

16h06 : Les Rays prévoient de désigner un voltigeur Brett Phillips pour l’affectation, rapports Marc Topkin du Tampa Bay Times. Rosenthal rapports cette perspective de lancer Seth Johnson va à Baltimore dans le cadre de l’accord, Houston envoyant également un lanceur aux Orioles. Johnson devrait subir une opération de Tommy John, selon Rosenthal.

16h04 : C’est un échange à trois équipes qui implique également les Rays, rapporte Ken Rosenthal de l’Athletic (sur Twitter). Jardinier central José Siri va de Houston à Tampa Bay. Droitier ligue mineure Jayden Murray se dirige de Tampa Bay à Houston dans le cadre de l’accord, rapporte Chandler Rome du Houston Chronicle (sur Twitter).

15h27 : Les Astros acquièrent Trey Mancini des Orioles, rapporte Dan Connolly de l’Athletic (Lien Twitter). Baltimore acquiert en retour plusieurs prospects de lanceurs, rapporte Roch Kubatko de MASNsports.com (sur Twitter).

Mancini a une ligne .268/.347/.404 à travers 401 apparitions sur plaque. Il est connecté sur seulement dix circuits, un peu en deçà du rythme de plus de 21 circuits qu’il a affiché à chaque saison saine entre 2017-21. Malgré la baisse de la production d’électricité, Mancini a un taux de baril supérieur à la moyenne de 10% et une vitesse de sortie moyenne de 89,6 MPH qui correspondent chacun à ses marques de carrière. Il semble que le plongeon de Mancini dans les balles longues soit davantage lié aux changements dans le ballon et à l’approfondissement du mur du champ gauche des Orioles qu’un reflet que sa puissance a vraiment pris du recul.

Le frappeur droitier Mancini a également un mélange généralement solide de retraits au bâton et de marches. Il attise 21,4% de ses apparitions au marbre, un peu moins que la moyenne de la ligue et parmi les taux les plus bas de sa carrière. Mancini est une batte bien équilibrée qui réduira vraisemblablement le temps de jeu de Yuli Gurriel. Le champion en titre au bâton de l’AL est un membre de longue date de l’organisation de Houston, mais il a une ligne décevante de .243/.293/.392 sur l’année. Houston aurait été à la recherche de mises à niveau offensives, qui pourraient supplanter Gurriel sur le tableau des profondeurs. Alors que le club était lié à Josh Bell et Willson Contrerasils ont pivoté vers Mancini.

C’est un autre ajout à un club de Houston qui possède déjà l’une des meilleures infractions de la ligue. Les Astros entrent en jeu lundi avec une ligne de .240/.318/.425 qui se traduit par une attaque de 13 points de pourcentage de mieux que la ligue, selon wRC+. Le total brut de points de Houston est cependant un peu moins impressionnant, car le club se classe 12e dans les majors avec 461 points marqués.

Mancini a un peu d’expérience dans le champ extérieur de coin, mais il est principalement une option au premier but ou au frappeur désigné. Les Astros ont Kyle Tucker en tant que voltigeur droit principal, mais voltigeur gauche Michel Brantley est sur la liste des blessés depuis plus d’un mois et a toujours un calendrier de rétablissement incertain. Yordan Álvarez a désigné le frappeur pris en compte, laissant la première base et peut-être quelques travaux de remplacement occasionnels dans le champ gauche comme le chemin le plus clair vers le temps de jeu pour Mancini.

Au cours des derniers mois, Mancini a ressemblé à l’une des meilleures chauves-souris qui pourraient être disponibles cet été. Les Orioles, cependant, ont une fiche de 16-7 ce mois-ci pour revenir à 0,500 avec quelques mois à jouer. Baltimore est à moins de trois matchs de la dernière place Wild Card dans la Ligue américaine, ce qui soulève apparemment au moins quelques questions sur leur motivation à éliminer les joueurs de la liste MLB. Au moins dans le cas de Mancini, ils restent attachés à leur objectif de renforcer la liste pour 2023 et au-delà, mais c’est une décision qui risque de décevoir au moins une partie du club-house et de la base de fans.

Mancini avait été membre de l’organisation tout au long de sa carrière, l’un des rares grands ligueurs productifs à rester sur la liste de la MLB tout au long de la récente reconstruction de la franchise. Il est depuis longtemps bien considéré dans la communauté, et cela est devenu particulièrement vrai à la suite de sa victoire sur le cancer du côlon en 2020. Il a été nommé à juste titre le joueur de retour de l’année de l’AL la saison dernière.

Mancini, 30 ans, sera probablement un agent libre à la fin de la saison, ce qui en fera un pick-up de location pour les Astros. Il joue cette année avec un salaire de 7,5 millions de dollars, dont environ 2,72 millions de dollars doivent encore être payés. Houston assumera cet onglet ainsi que le rachat de 250 000 $ sur une option mutuelle de 10 millions de dollars pour 2023. (Les options mutuelles ne sont presque jamais exercées par le joueur et l’équipe, et Mancini semble susceptible de renoncer à sa fin à la recherche d’un pacte pluriannuel Cet hiver).

Bien qu’ils soient au moins vaguement en lice pour les séries éliminatoires cette saison, les Orioles continueront de regarder vers l’avenir. Ils ajouteront une paire de jeunes bras, dont aucun n’aura d’impact sur le club en 2022. Johnson est le plus connu du duo. 40e choix au total lors du repêchage de 2019, il est un ancien arrêt-court universitaire qui a réalisé des trucs impressionnants et dominé les frappeurs de bas niveau pendant son temps limité sur le monticule. Baseball America l’a récemment classé comme la perspective n ° 9 dans un système de rayons profonds, louant sa balle rapide au milieu des années 90 et un curseur qui obtient parfois des notes plus-plus (70 sur l’échelle 20-80) des évaluateurs. Athlète plus, le joueur de 23 ans est généralement considéré comme un partant possible à mi-rotation, bien qu’il n’ait pas encore atteint le Double-A.

Johnson a lancé une MPM de 2,88 en 93 2/3 manches à Low-A la saison dernière, éliminant un excellent 29% des frappeurs adverses. Il avait attisé encore mieux 37,3% des frappeurs rencontrés lors de ses premiers départs à High-A cette année, mais il est absent depuis le 20 mai avec une blessure qui aurait nécessité une intervention chirurgicale de Tommy John. Johnson devra être ajouté à la liste des 40 joueurs à la fin de cette saison ou être exposé au repêchage de la règle 5. Comme il fait face à une absence prolongée pour blessure et n’est pas particulièrement proche de la préparation de la grande ligue, lui consacrer une place de 40 joueurs hors saison pourrait être plus facile pour les O qu’une équipe de Tampa Bay avec beaucoup de profondeur de niveau supérieur.

Les Rays se séparent également de Murray, qu’ils ont sélectionné au 23e tour du repêchage de 2019. Un produit de Dixie State, le droitier a fait une brève apparition au Triple-A mais a passé la majeure partie de la saison au Double-A Montgomery. Il possède une MPM de 2,83 sur 16 apparitions (15 départs), compensant un modeste taux de retrait au bâton de 20,5% avec un minuscule pourcentage de marche de 7,3% tout en induisant des grounders sur plus de la moitié des balles en jeu contre lui. Il ajoute un lanceur de frappe de volume et un éventuel bras d’arrière-rotation aux niveaux supérieurs du système agricole de Houston; il devra être ajouté à la liste des 40 joueurs cet hiver ou mis à disposition dans le repêchage de la règle 5.

En échange, Tampa Bay renforce son mélange de champ extérieur immédiat. Siri, 27 ans, est un ancien espoir des Reds qui a calé vers la fin de son séjour dans le système de Cincinnati. Il est apparu dans les majors au cours de chacune des deux dernières saisons depuis la signature d’un contrat de ligue mineure avec Houston au cours de l’intersaison 2020-21. Siri a ratissé un relais de 21 matchs à la fin de l’année dernière, mais il a du mal à faire un suivi plus long cette saison. Grâce à 196 apparitions au marbre cumulées, il atteint 0,210/0,265/0,381 avec un taux de retrait massif de 33,2 % en tant que grand ligueur.

En même temps, il est facile de comprendre pourquoi il intéresse une équipe Rays qui, même après avoir récupéré David Peralta au cours du week-end – est assez en désavantage numérique dans le champ extérieur après avoir perdu Manuel Margot, Kévin Kiermaier et Harold Ramírez à la blessure. Siri a beaucoup de puissance et de vitesse, et il a effacé le triple-A en 16 matchs cette année. Il a atteint .318/.369/.552 à travers 397 apparitions au plateau au plus haut niveau des mineurs l’an dernier, et il peut être opté pour Durham pour le reste de cette saison.

Ce n’est pas le cas pour Phillips, qui n’a plus d’options dans les ligues mineures. Voltigeur défensif doué, Phillips a disputé 75 matchs avec Tampa Bay cette saison sur les trois terrains sur gazon. Il atteint seulement 0,147/0,225/0,250 avec un taux de retrait au nord de 40%, cependant, et les luttes au marbre sont devenues trop difficiles à ignorer pour le front office de Tampa Bay. Les Rays peuvent traiter Phillips le lendemain, ou il se retrouvera sur des dérogations. Il gagne 1,4 million de dollars cette saison, mais sa puissance, sa défense et sa présence affable dans le club pourraient amener une autre équipe à lui tirer dessus comme option de profondeur.

McDermott, quant à lui, est la dernière pièce de l’accord du point de vue des Orioles. Choix de quatrième ronde de Ball State l’an dernier, le droitier de 23 ans a passé la saison en High-A. Il a un énorme taux de retrait au bâton de 35,4% en 72 manches là-bas, commençant 10 de ses 19 sorties. Cela s’est cependant accompagné d’un taux de marche alarmant de 13,%. Baseball America l’a récemment nommé la perspective n ° 6 dans un système agricole mince de Houston, louant sa balle rapide de 92 à 96 mi / h et une paire de lancers de rupture possibles au-dessus de la moyenne dans son curseur et sa balle courbe.

Plus à venir.

.

Leave a Comment